4 conseils pratiques pour éviter le cancer de la prostate

La santé est le garant de notre bien-être. On dit qu’il est mieux de prévenir que guérir. Il est ainsi préférable de faire son possible pour avoir une vie saine que de dépenser son temps et son argent pour soigner des maladies, surtout s’il s’agit d’organes internes comme la prostate. En effet, cet organe est à traiter avec le plus grand sérieux afin d’éviter les risques d’infertilité chez l’homme. Voici quelques astuces pour vous aider à éviter le cancer de la prostate. Mais avant tout, quelle est cette maladie ? Comment se manifeste-t-elle et quelles mesures peut-on prendre pour s’en préserver ? Les réponses, dans l’article.

Cancer de la prostate : généralités

La prostate est une glande exocrine de l’appareil urogénital de l’homme, elle est même la plus grande. Cet organe est responsable de la sécrétion du liquide séminal et prostatique. Le cancer de la prostate est donc un cancer qui atteint cette partie de l’organe reproducteur masculin. Cette maladie se manifeste surtout chez les sujets d’une cinquantaine d’années en se développant progressivement dans les cellules de la glande. Les symptômes sont parfois invisibles, car le cancer ne provoque aucune douleur en phase primaire. Ce n’est qu’ensuite que le sujet ressentira une douleur dans le bas du dos, notamment sur les parties du bassin et le haut de la cuisse. Il est aussi possible de constater la présence de sang dans l’urine, ainsi qu’une douleur lors de la miction ou durant une éjaculation. À cet effet, il est conseillé de consulter un endocrinologue au plus vite pour se faire soigner.

Les causes du cancer de la prostate

Les causes de ce cancer ne sont pas encore identifiées de façon précise. Toutefois, plusieurs facteurs peuvent le générer et favoriser son évolution. D’abord, la génétique est une cause probable, car un sujet peut hériter de cette maladie d’un parent du premier ou du second degré qui a déjà été atteint ou bien en fonction de son ethnie. Ensuite, il est aussi constaté une grande contamination chez les personnes de grande taille et celles qui ont une tendance à se nourrir d’aliments riches en matières grasses. De plus, la consommation d’alcool et de tabac est considérée parmi les facteurs à risque pour le cancer de la prostate. Et enfin, l’âge est un facteur commun pour tous les patients, car on constate que la maladie apparaît surtout après 50 ans.

Comment prévenir ce cancer ?

Afin d’éviter les frais de soins, voici quelques astuces pour prévenir le cancer de la prostate. Notons toutefois que nos avis ne sont pas donnés à titre médical, mais plutôt des conseils partagés selon des expériences vécues.

Faire un dépistage

Comme la maladie ne se manifeste généralement qu’au-delà de 50 ans, il est fortement conseillé de réaliser un dépistage au préalable. En effet, les procédures d’analyse constituent la meilleure solution clinique pour éviter le cancer de la prostate. De ce fait, il est possible de prendre les précautions nécessaires tant que la tumeur est encore bénigne.

Adopter une alimentation saine

La plupart des cancers peuvent être évités grâce à la maîtrise de l’alimentation saine. Pour le cancer de la prostate, il est préférable d’éviter les viandes rouges et surtout les aliments riches en graisses, car ces nourritures ont été classées parmi les facteurs à risque. Il est aussi conseillé de manger des aliments à base de soja pour réduire grandement les risques d’infections. Les compléments alimentaires riches en vitamines E et en sélénium sont à privilégier pour prévenir le cancer de la prostate. Priorisez aussi les aliments riches en oméga-3, car ils sont très bénéfiques pour la santé et ont de grandes qualités pour lutter contre les tumeurs. La consommation de tomates est également très indiquée en tenant compte de sa richesse en oxydant naturel.

Favoriser la pratique de sports

L’utilisation des muscles au quotidien réduit les risques de contraction d’un cancer. Il est donc indiqué de pratiquer du sport en toute saison et de façon régulière. Par ailleurs, les relations sexuelles peuvent être considérées comme une activité physique. De plus, selon une étude publiée dans la revue Européan Urology en 2017, on a constaté que la fréquence d’éjaculation doit être d’au moins 21 fois par mois pour réduire le risque de cancer de 33 %. Toutefois, il faut faire attention, car le risque d’addiction à la masturbation constitue aussi un vrai problème.

Éviter les produits cancérigènes

Afin de limiter les risques de cancer, il est impératif d’éviter tout produit dangereux pour la santé. Limitez donc la consommation d’alcool et de tabac pour réduire les risques de cancer de la prostate. Notons aussi que la consommation de certains médicaments peut nuire à l’organisme. Alors, nous vous conseillons vivement de toujours consulter un médecin qualifié avant d’en prendre, et ce, pour votre santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*