Panne de bateau en mer : que faire ?  

Tout appareil motorisé est appelé à subir des pannes à des moments donnés. Cependant la gestion d’une panne dépend en grande partie de l’endroit où celle-ci survient. Les pannes de bateaux en haute mer sont très fréquentes. Elles nécessitent une gestion assez différente des pannes d’engins sur les routes terrestres.

Quelles sont les vérifications de bases à faire en cas de panne ?

Toutes les pannes ne nécessitent pas forcément une réparation de bateau. Parfois, il suffit juste d’effectuer quelques vérifications élémentaires pour régler le problème. Les pannes les plus courantes sur un bateau en mer sont souvent faciles à gérer. Avant de paniquer et d’appeler les secours pour un rien, l’idéal serait donc de faire un tour du bateau et d’essayer de comprendre d’où provient la panne.

Lorsque le moteur hors-bord d’un bateau se met à vibrer soudainement, le problème vient très souvent de l’hélice. Il se pourrait qu’un filet ou un bout de pêche s’y soit introduit. Pour solutionner cela, il suffit de relever le moteur et de démêler les nœuds autour de l’hélice.

Lorsque la pompe de cale fonctionne en continu et pourtant il n’y a pas d’eau dans les cales, cela revient à dire que le flotteur à un problème. Un peu de WD 40 sur l’axe de rotation du flotteur pourrait régler le problème.

Faites appel à votre assureur

Le carénage d’un bateau est d’une importance capitale car il empêche la survenance des pannes. Pour un propriétaire de bateau qui subit une panne, le premier réflexe doit être de contacter son assureur après les vérifications de bases. Certaines compagnies d’assurance prennent en compte la distance du port d’attache.

Que faire quand il s’agit d’un cas de détresse ou d’urgence ?

Il est possible de partir en vacances à bord d’un bateau ou d’aller pour une simple balade en mer et subir une panne. Dès lors qu’il s’agit d’une panne de détresse, il faut contacter très rapidement la SNSM qui est la Société Nationale des Sauvetages en Mer.

Les cas de détresse et d’urgence possibles

Les différents types de cas de détresse ou d’urgence en mer sont les suivants :

  •   Incendie ou Explosion ;
  •   Un homme à la mer ;
  •   Une voie d’eau ;
  •   Échouement ;
  •   Abordage ;
  •   Navire qui sombre ;
  •   Abandon de navire ;
  •   Avarie de propulsion et avarie de barre ;
  •   Hélice ou safran engagé ;
  •   Demande d’avis médical etc.

Les informations à transmettre aux secours en cas de détresse en mer

Avant toute chose, il est nécessaire de garder son calme après avoir contacté la SNSM pour un cas de détresse ou d’urgence. Les informations à transmettre sont importantes afin que l’équipe de sauvetage n’ait pas du mal à vous retrouver en mer. Il faut fournir des informations sur la position de l’embarcation, la nature du sinistre, le nombre de personnes à bord du bateau, le type d’embarcation et son nom.

Après que la situation soit réglée, l’équipe pourrait faire appel à un professionnel pour régler les différentes pannes qui ont causé la panne à vos propres frais bien sûr. Il est également possible de contacter le professionnel soi-même.

Comment alerter les secours ?

Il est impératif de prévenir les secours dès lors que l’on se retrouve dans une situation d’urgence. Il est possible de contacter les secours par VHF sur le canal 16. A défaut de procéder de cette manière, il est possible de procéder d’utiliser le téléphone portable et de composer le 196 pour appeler les Cross.

Ceux-ci examinent l’urgence de la situation et lancent l’opération de sauvetage. En attendant l’arrivée des secours, l’idéal serait d’immobiliser le bateau.

Quel professionnel doit-on contacter en cas de panne en mer ?

Les spécialistes de réparation de bateau en mer doivent intervenir très rapidement. Pour bénéficier d’un service de qualité et ultra-rapide, il serait plus judicieux d’opter pour JS MARINE. Il s’agit d’un professionnel compétent et capable d’intervenir très rapidement peu importe l’emplacement du bateau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*