Tableau électrique : comment réussir l’installation et le câblage ?

Pour la construction de votre nouveau logement, vous devrez prévoir un tableau électrique pour l’alimentation électrique de l’ensemble du bâtiment. Que vous vouliez réaliser les travaux par vous-même ou que vous comptiez confier la tâche à un professionnel, il est important de savoir comment faire pour réussir l’opération. À cet effet, voici tout ce que vous devriez maitriser pour réussir l’installation et le câblage de votre tableau électrique.

Savoir faire le choix du tableau électrique idéal

La réussite de l’installation et du câblage du tableau électrique de son logement dépend premièrement du type de tableau que l’on choisit. En effet, les tableaux électriques contiennent généralement une ou plusieurs rangées représentées par des formes de rails métalliques. Celles-ci permettent de contenir entre 13 et 18 modules en fonction des modèles existants. Ainsi, le choix de votre tableau électrique doit se baser sur le nombre de circuits électriques de l’installation à l’intérieur ainsi que de la taille de votre habitation.

Pour une habitation ne faisant pas plus de 35 mètres carrés, il vous faudra un tableau d’une ou de deux rangées. Si la surface du logement est comprise entre 35 et 100 mètres carrés, il va falloir un tableau composé de trois ou de quatre rangées. Lorsque la surface du logement est supérieure à 100 mètres carrés, un tableau de plus de quatre rangées sera plus judicieux. Par ailleurs, il est important de savoir qu’il est aussi possible d’installer plusieurs tableaux électriques au même moment. Cela s’impose souvent lorsqu’une extension du réseau électrique doit être effectuée. Vous pourrez également faire appel à un professionnel des installations électriques pour vous aider dans le choix de votre tableau électrique.

Savoir où installer son tableau électrique

Le tableau électrique doit être placé entre l’arrivée du courant du disjoncteur et le point de départ de l’ensemble des lignes du logement. Ceux-ci doivent au préalable être identifiés avec des étiquettes. Selon la norme NF C15-100, à l’instar du disjoncteur et du coffret de communication, le tableau électrique doit être posé dans la gaine technique de l’installation qui abrite l’espace technique de l’habitation. Celle-ci doit avoir pour dimensions 250 mm de profondeur et 600 mm de largeur.

Par ailleurs, il faudrait par ailleurs rappeler qu’on doit pouvoir avoir accès au tableau électrique le plus facilement que possible. Aussi, ce dispositif ne doit pas être installé à proximité d’une source de chaleur, d’un gaz ou d’une canalisation d’eau. Lors de son installation, on doit veiller à ce qu’il soit positionné entre 0,90 et 1,80 mètre

du sol. Lorsque toutes ces conditions sont réunies, on peut donc dire que le tableau électrique est bien installé.

S’assurer que le câblage du tableau électrique est bien fait

Le câblage du tableau électrique est une opération qui doit être faite avec minutie et assez de délicatesse. Pour bien faire le câblage du tableau électrique, il faut premièrement s’assurer que le support se trouve proche du coffret. En plus de cela, vous devrez vous assurer que le courant du bâtiment est coupé afin de travailler en toute sécurité.

Après avoir fait ceci, vous pourrez ensuite placer l’interrupteur différentiel pour la détection d’éventuelles fuites de courant. Viendra ensuite l’intégration des interrupteurs divisionnaires qui ont pour rôle de protéger les circuits d’habitations du logement. Pour finir, faites le raccordement des fils puis connectez le disjoncteur. Dans le but de protéger l’ensemble du circuit électrique, prévoyez une armoire électrique. Vous devrez prévoir en dehors de tout ceci un parafoudre. Le parafoudre a pour rôle de protéger l’ensemble de l’installation du circuit contre l’orage et la foudre.

Maintenant que vous maitrisez tout ceci, l’installation et le câblage de votre tableau électrique ne sera qu’une réussite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*