Ergothérapeute : un métier mais aussi une vocation

L’ergothérapie est un métier lié au secteur médical et celui qui l’exerce peut intervenir auprès de toute la population (nourrisson, adulte, personne âgée, etc.). C’est une pratique médicalisée qui s’adresse plus particulièrement aux personnes souffrant d’un handicap lié aux psychomoteurs. Cette thérapie peut être sollicitée au cours d’un traitement médical ou dans le cadre d’une rééducation. Cependant, l’ergothérapeute ne peut intervenir qu’avec prescription médicale. Il peut de ce fait exercer dans un centre spécialisé (clinique, hôpital, etc.) ou à domicile. Étant donné qu’il s’agit d’un métier lié à la personne et à son bien-être, l’ergothérapie nécessite de ce fait un grand dévouement et aussi des qualités humaines. Pour les gens qui choisissent de l’exercer, il ne s’agit pas uniquement d’un simple gagne-pain, mais plutôt d’une véritable vocation. Découvrez dans cet article, plus de détails sur ce métier.

Pourquoi consulter un ergothérapeute ?

L’ergothérapie est un métier lié de près aux personnes présentant des situations de handicap suite à une maladie, un accident ou de naissance. Cela inclut celles souffrant de la maladie d’Alzheimer, d’invalidité temporaire ou permanente, etc. Le rôle de l’ergothérapeute est d’aider ces personnes en proposant des séances de rééducation ou de réadaptation. Au cours de la première séance de consultation, le spécialiste effectuera un diagnostic afin d’évaluer les difficultés du patient. Celui-ci doit également fournir un dossier médical détaillant sa maladie et son traitement. Les techniques qu’il proposera varieront de ce fait de la situation de handicap du patient et de la nature de sa maladie. Quoi qu’il en soit, les séances sont toujours basées sur des exercices physiques. Dans le cas des enfants handicapés de naissance, des soins ludiques sont proposés pour favoriser leur développement psychomoteur. Il contribue également au maintien de l’autonomie des patients en les aidant dans leur scolarité et leurs activités quotidiennes. Il aménage aussi leur espace de travail et espace de vie en leur proposant du matériel adapté afin qu’ils puissent se déplacer et accomplir les tâches quotidiennes.

 

Où exerce l’ergothérapeute ?

L’ergothérapeute travaille généralement en collaboration avec des médecins dans un hôpital, une clinique ou un centre de rééducation. Toutefois, il peut intervenir à domicile pour s’occuper des patients aux besoins spécifiques. Le métier d’ergothérapeute peut également être exercé en indépendant. Cependant, étant donné qu’il s’agit d’un métier très spécifique, il est indispensable de formaliser votre activité pour être plus crédible. Pour vous faire connaître, vous devez également opter pour une stratégie de communication efficace comme la création d’un site web ou vous inscrire sur les réseaux sociaux. Pour être mieux accompagné et gagner plus rapidement de la visibilité, vous pouvez aussi travailler avec une agence spécialisée qui propose des stratégies efficaces et adaptées à tous les secteurs d’activités. Pour pouvoir exercer ce métier, vous devez également suivre une formation.

 

Quelles formations suivre pour devenir ergothérapeute ?

La mission principale d’un ergothérapeute est d’aider un patient à travers des séances de rééducation afin qu’il puisse être autonome et indépendant dans ses activités quotidiennes (se nettoyer, se nourrir, se lever et s’asseoir, etc.). Si le patient présente des difficultés physiques, le spécialiste fera en sorte d’aménager son environnement en installant du matériel approprié. L’ergothérapeute peut également travailler avec des personnes de tout âge. De ce fait, il doit être doté d’une grande capacité d’adaptation. Il doit aussi faire preuve d’une grande compréhension et avoir le sens de l’écoute pour pouvoir mieux comprendre toutes les situations et les besoins. Étant donné la particularité de la maladie dont souffre ses patients, un ergothérapeute doit aussi avoir un grand sens relationnel et savoir parler afin de gagner leur confiance. À part ces qualités humaines, il faut également avoir une solide connaissance du métier de la santé pour pouvoir exercer ce métier. Pour cela, il faut obtenir un diplôme bac + 3 dont la formation dure 3 ans. Celle-ci se porte principalement sur l’anatomie, la psychologie, la traumatologie, la neurologie, la naturopathie. L’apprenti doit également faire un stage dans un milieu médical pour se familiariser au métier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*