Visiter la Corse : cette île merveilleuse riche en gastronomie

Située à l’ouest de l’Italie, la Corse est l’une des destinations les plus appréciées des vacanciers et des touristes. Se démarquant par ses paysages idylliques et ses plages paradisiaques, c’est effectivement l’endroit idéal pour passer ses vacances et se détendre. Les activités à faire et les sites touristiques ne manquent pas à Corse. Il y en a pour tout le monde, petits et grands. Côté gastronomie, vous ne serez pas non plus déçu. La Corse est un pays très riche en gastronomie, mais aussi en bons vins. Charcuterie, fromage, dessert, etc. il y en a pour tous les goûts.

Vous allez aimer les fromages de Corse

La fabrication de fromage est certainement le pilier de l’économie de la Corse. Chaque région a sa spécialité. D’ailleurs, il y en a une multitude de variétés en Corse, pour ne citer que le Casinca, le Calinzana, le Niolu,le Bastelicacciu et le Brocciu. Ce dernier est le plus connu de toute la Corse et aussi le plus utilisé dans les spécialités culinaires du pays. Ce délicieux fromage est fabriqué avec du petit lait et du lait de chèvre ou de brebis. Ce qui fait la différence du Brocciu avec les autres fromages, c’est qu’il peut être consommé nature en y ajoutant un peu de sel ou de poivre ou pour assaisonner vos plats. Vous pouvez l’utiliser pour faire des omelettes, des pizzas et des tartes salées. Le Brocciu peut aussi s’ajouter parfaitement à vos tartes aux agrumes, aux gâteaux aux fruits rouges et au fameux fiadone. La période idéale pour la production de ce fromage est en mois de novembre et juin. Cependant, vous pouvez en trouver à n’importe quelle saison, puisqu’il se conserve très bien au réfrigérateur. Tout comme le Bastelicacciu Rafini qui est aussi un fromage de lait de brebis. Sa pâte est molle et crémeuse et sa croûte d’une couleur blanche ou ivoire. Ce fromage se prête également aussi bien dans les plats salés que sucrés.

Mais aussi les charcuteries

La charcuterie est l’élément phare de la gastronomie corse. La particularité de leur saveur repose sur le fait que les cochons sont élevés en plein air et au soleil. Ceux-ci se nourrissent également de nourritures prélevées du maquis botanique (châtaigne, arbustes, etc.). À cela s’ajoute l’utilisation d’une technique de fabrication très particulière. Les méthodes utilisées pour la salaison, le hachage et le séchage varient effectivement selon le produit fabriqué, mais dont seuls les artisans locaux connaissent le secret. Les plus connues sont la coppa, le lonzu, le prisuttu, le figatellu et le saucisson sec. La charcuterie corse peut également être consommée seule en apéro avec une bouteille de vin ou en mets savoureux. En effet, il existe des recettes qui utilisent comme ingrédients l’un de ces produits comme le sauté de veau aux olives ou encore la tarte au prisuttu.

 

Ou encore le fameux fiadone

Le fiadone est le dessert emblématique de la gastronomie corse. D’ailleurs vous pouvez en trouver dans tous les restaurants spécialisés dans la cuisine corse. Le fiadone ressemble à un cheesecake, mais il est moins épais. Il est très facile à réaliser. Pour une recette de 4 personnes, il vous faut tout simplement :

  • 500 g de fromage corse (ricotta, brocciu, etc.) ;
  • 150 g de sucre ;
  • 4 œufs ;
  • 1 citron et un peu de farine ou de maizena.

Après avoir préchauffé le four à 180 °C , mettez le fromage dans un bol et battez-le à l’aide d’un fouet. Rajoutez un par un les œufs et ensuite la farine. Pour finir, versez le sucre et aussi un peu de vanille ainsi que le zeste du citron pour parfumer le gâteau. Versez le tout dans un plat beurré et enfournez. La cuisson prendra entre 30 et 45 minutes, selon la dimension de votre plat. En Corse, le fiadone se mange généralement durant les fêtes de Pâques, mais peut également être pris comme dessert tout au long de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*